Lecture : Félines, Stéphane Servant #PLIB2020

Hello tout le monde !

Comment allez vous ? Et à quoi ressemble cette fin août pour vous ? En ce qui me concerne pas grand chose à dire, j’ai eu un été plutôt monotone. Même côté lecture il n’y a pas eu grand chose. Heureusement une Lecture Commune a été lancé sur le PLIB et ça m’a motivé à lire un peu.

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

Féline est un roman dont j’avais entendu beaucoup de bien. Et je n’ai pas été surprise qu’il soit finaliste du PLIB. Du coup j’étais plutôt excité à l’idée de le lire.

Félines se présente comme un témoignage, Louise, le personnage principal, nous raconte son histoire, de son point de vue, avec son ressenti. On assiste à travers ses yeux aux débuts de la mutation et à l’escalade de violence qui entoure ce phénomène. Sans être un personnage coup de coeur, j’ai trouvé Louise très intéressante et surtout différentes des personnages féminins habituels. Elle est bourrée de défauts, un peu égoïste, totalement superficielle. Elle nous raconte qui elle était dans son passé et sincèrement ce n’était pas quelqu’un de bien. Pourtant, j’ai trouvé le portrait de Louise réaliste. Tous les personnages féminins n’ont pas à être des ingénues timides qui vivent dans une grotte de livres. Louise évolue, au début du livre elle n’est déjà plus la petite brute qu’elle était dans le passé et à la fin elle est aussi une personne différente. J’ai beaucoup aimé pouvoir lire son parcours.

Mais il n’y a pas que Louise dans le roman. La palette de personnages féminins nous permet de découvrir de nombreuses personnalités. Elles ont toutes une histoire, des souffrances et des secrets. Elles sont toutes le reflets des violences infligées aux femmes depuis des siècles. Fatia, Morgane, Sara, La Rouquine, Alexia, ce sont des jeunes femmes qui ont toutes eu une réaction différentes à la mutation. Elles ont toutes l’opportunité d’expliquer leurs choix, et j’ai particulièrement aimé le fait qu’on puisse voir différent point de vue sur un sujet.

Il y a de nombreux parallèles à l’histoire dans le roman, et parfois on retrouve des situations très actuelles. Pour moi, ce que vivent les Félines au quotidien n’est pas différent de la réalité des femmes de couleurs aujourd’hui. Les remarques, les regards en coin, se faire traiter d’animal, les insultes. Cela n’est ni nouveau, ni fantastique. C’est la réalité. J’ai eu l’impression qu’en subissant la mutation, Louise a perdu son dernier privilège : celui d’être blanche.

Il y a d’autres éléments qui rappellent l’histoire, bien sûr on est obligé de voir la référence avec la Seconde Guerre Mondiale et la Shoah, mais aussi avec la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis. J’ai vu des ressemblances avec la marche de Selma ou encore avec le harcelement de Dorothy Counts.

En résumé Félines a vraiment été une bonne lecture. J’ai trouvé l’écriture, fluide, agréable. Le récit est vraiment intéressant et bien amené. J’aurais aimé en savoir plus, que l’histoire s’arrête un peu plus loin. Il y a certains éléments qui ont, je trouve, été traité de manière superficielle, mais ça n’enlève pas la qualité.

#ISBN9782812618291

Ma Note :


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s