Lecture : La cité des chimères, Vania Prates #PLIB2020

Salut tout le monde! Ça fait longtemps ! Comment ça, non ? Bon ok, si on compare à d’habitude ça ne fait pas si longtemps, mais pour la période de confinement oui ça fait longtemps. Parce que ouais, si vous lisez ça dans le futur, nous sommes en avril 2020 et donc toujours confinés ! Et si je débordais d’énergie pendant les deux premières semaines, les deux suivantes … ont été pas mal compliqué. A l’instant où je commence cet article nous en somme au 35e jour de confinement ! J’ai passé deux semaines à ne porter qu’un pyjama et à regarder des séries et jouer aux Sims. Un programme que j’adore et qui franchement ne m’a pas fait de mal. Après tout, pourquoi faudrait-il passer sa vie à être super productif.ve? On a le droit de n’avoir envie de rien. Et si c’est le cas il faut le faire.

Bon, venons au fait : La cité des chimères de Vania Prates. J’ai lu ce livre pour le PLIB 2020, et sincèrement heureusement qu’il fait parti des finalistes, parce que sans ça je n’aurais sans doute jamais lu ce livre et ça aurait été une perte.

Le monde tel qu’on l’a connu a disparu. Chaos, misère, famine … Les Hommes ont enfin trouvé un équilibre et se sont organisés en guildes, guidé par leur chi, leur nature profonde. Guilde des Marchands, des Inventeurs, des Alchimistes, des Gardiens ; tous demeurent fidèles à ce qu’ils sont afin de vivre en harmonie avec la nature et les animaux particulièrement respectés, créant une cité semblable à une ville sylvestre. Dans ce monde proche de l’utopie, Céleste, une jeune fille de 17 ans, n’a pas de chi. Le jour où elle rencontre Calissa, mystérieuse contrebandière, elle est loin de se douter qu’elle va se retrouver embrigadée bien malgré elle dans une histoire complexe qui même non seulement le dirigeant de Lowndon Fields, mais également la très redouté « Confrérie des Sans-loi ». Entre ruse, savoir, intrigues et faux-semblants, Céleste va devoir changer sa vision du monde.

La cité des chimères est une dystopie, quelque chose s’est produit et notre monde à disparu. J’ai trouvé les humains de ce nouveau monde très intriguant. Ils ont des pouvoirs, des Guildes et se trouvent dans un univers où ce qui les rends unique et mis en avant. Je n’ai pas lu beaucoup de dystopie, ce n’est pas forcément un genre qui me plait. D’habitude j’ai parfois du mal avec la façon dont l’humanité a évolué après la grande catastrophe qui a tout changé. Mais pas cette fois. Plutôt de me poser des tas de questions, comme je le fais parfois, je me suis laissée porter par le récit de Vania Prates. Et il faut dire que ça a été assez facile, j’ai trouvé LowndonFields intrigante et passionnante, j’aurais aimé visiter cette ville.

Les personnages sont tout aussi intéressants. Le roman est mené par un duo féminin plutôt opposé. D’un côté Céleste, une jeune femme discrète qui subit la vie imposé par sa famille et de l’autre Calissa une contrebandière qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui vit de façon dangereuse.

J’avoue mettre sentie plus proche de Céleste, surtout quand elle découvre son « Chi » et se retrouve à Septentria. J’ai dit que j’aurais aimé visiter Lowndon Fields, et bien je dois ajouter que j’aurais adorer vivre à Septentria. Un lieu où tout ce qu’on doit faire c’est lire ? Un lieu qui renferme des pièces plus extraordinaires les unes que les autres ? Il y a une pièce qui distribue des friandises à volonté !! J’ai vu Septentria comme une immense salle commune de la maison Serdaigle. Imaginez que tout Poudlard soit à l’image de Serdaigle? Si vous ne faite pas parti de cette maison peut être que ça ne vous attire pas plus que ça, mais moi en tant que fière disciple de Rowena je rêve d’une telle chose !

Les personnages qui entourent le duo principal sont tout aussi importants et attachants. Alexian, Venicia et Laire forment avec Calissa la « Confrérie des sans loi ». Un groupe de hors la loi, basé sur une amitié forte et solide entre tous les membres. Ils sont différents mais ce sont leur différences qui font ce groupe fonctionne. J’aime beaucoup les histoires où on peut trouver de belles amitiés et c’est le cas. De son côté à Septentria Céleste rencontre Daniel, qui est mon personnage coup de cœur, il est un peu mystérieux et légèrement intriguant.

Si je devais poser un bémol c’est que j’ai eu du mal parfois à cibler le coeur de l’intrigue. On sait assez tôt que Calissa est en mission et qu’elle travaille pour le dirigeant de la ville. Mais je ne comprenais pas trop ce que Céleste venait faire là. J’ai adoré la suivre et découvrir ses aventures mais il m’a fallu un moment pour comprendre pourquoi elle était importante.

Il me semble que La Cité des chimères est un premier tome. J’espère vraiment que c’est le cas parce que j’aimerais vraiment retrouver ces personnages et d’en apprendre plus sur eux. Si jamais c’est bien un premier tome je trouve que c’est une super introduction à l’univers que veut nous faire découvrir Vania Prates et je suis prête à retourner à Lowndon Fields !

#ISBN9782490151219

Merci de m’avoir lu ! N’hésitez pas à laisser un commentaire.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s