Blabla Ep 3 : Challenge « Books to clean »

Hello ! Confinement, troisième semaine. Comment vous sentez vous ? Je dois avouer que je ne pensais pas être aussi active pendant cette période. Pourtant il se trouve qu’être enfermée chez moi me pousse à travailler plus que d’ordinaire. J’espère sincèrement garder certaines des habitudes que j’ai acquise depuis le début du confinement. Par exemple, avant je rangeais ma chambre une fois par semaine et je laissais ensuite un énorme bordel s’accumuler. Mais comme avec le confinement je suis tout le temps dans ma chambre et ce n’est absolument pas agréable d’être dans un espace en désordre. Donc tout est tout le temps rangé. Sincèrement, j’espère continuer comme ça.

Mais le ménage n’est pas le sujet principal de cet article … quoique on pourrait dire que oui en fait. Puisqu’il s’agit de faire un ménage dans ma Pile A Lire. C’est mon amie Masha qui m’a proposé de faire ce challenge. Il consiste à choisir 12 livres de notre PAL et de se fixer pour objectif de les lire pendant l’année. Pour corser les choses il n’est pas permis de s’acheter un nouveau livre avant d’avoir lu au moins trois livres de la liste. Vous me suivez? Cool, continuons.

Avant qu’elle ne me parle de ce challenge j’avais déjà fait, sur mon Bullet Journal, une liste de livres que je voulais absolument lire en 2020. Certains étaient déjà dans ma PAL, d’autres seraient à acheter. Nous sommes en Avril quand je vous écris cet article, et j’ai déjà lu deux livres de ma liste, je vous préciserais lesquels pendant l’article. Certains de ses livres sont récents, d’autres pas du tout. Mais ce sont des livres que j’ai très envie de lire et je compte profiter du confinement pour vider un peu ma PAL. Et, bien sûr, il y a aussi des livres du PLIB dans la liste.

Maintenant c’est fini, j’arrête de parler, voici la liste :

1.

Beloved, Toni Morrison

Vers 1870, aux États-Unis, près de Cincinnati dans l’Ohio, le petit bourg de Bluestone Road, dresse ses fébriles demeures. L’histoire des lieux se lie au fleuve qui marquait jadis pour les esclaves en fuite la frontière où commençait la liberté. Dans l’une des maisons, quelques phénomènes étranges bouleversent la tranquillité locale : les meublent volent et les miroirs se brisent, tandis que des biscuits secs écrasés s’alignent contre une porte, des gâteaux sortent du four avec l’empreinte inquiétante d’une petite main de bébé. Sethe, la maîtresse de maison est une ancienne esclave. Dix-huit ans auparavant, dans un acte de violence et d’amour maternel, elle a égorgé son enfant pour lui épargner d’être asservi. Depuis, Sethe et ses autres enfants n’ont jamais cessé d’être hantés par la petite fille. L’arrivée d’une inconnue, Beloved, va donner à cette mère hors-la-loi, rongée par le spectre d’un infanticide tragique, l’occasion d’exorciser son passé.

2.

Les joies d’en bas, Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl 

On s’imagine tout savoir sur l’organe sexuel féminin, car il en est souvent question dans les magazines et sur Internet. Mais voilà que Les Joies d’en bas, écrit par deux futures praticiennes norvégiennes et traduit dans une trentaine de langues, dissipe enfin un ensemble de mythes ou de fausses vérités entourant le sexe. Non, on ne peut pas constater médicalement si une fille est en­core vierge. Non, l’orgasme purement “vaginal” n’existe pas. Et le clitoris n’est pas un bouton magique sur le­quel il suffit d’appuyer…
En faisant état des tout derniers résultats de la re­cherche, ce livre révèle la face cachée du clitoris, retrace la ronde des hormones qui orchestrent les menstrua­tions, fait le tour des différents types de contraception… et met enfin le doigt sur le fameux point G.
Voici un guide réjouissant et utile du “continent noir” qui rappelle une chose essentielle : pour être fière de son sexe, il faut le connaître.

3.

Les Brumes de Cendrelune, Geogia Caldera (lu en mai 2020)

Lecture PLIB

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion. Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

4.

Engrenages et Sortilèges, Adrien Tomas (déjà lu)

Lecture PLIB

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

Ma chronique.

5.

Emma, Jane Austen

Orpheline de mère, seule auprès d’un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s’est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu’elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s’est-elle pas attribué un rôle qui n’est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des coeurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu’elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes.

6.

Queenie, Candice Carty-Williams (en cours de lecture)

Roman non traduit

Queenie Jenkins is a 25-year-old Jamaican British woman living in London, straddling two cultures and slotting neatly into neither. She works at a national newspaper, where she’s constantly forced to compare herself to her white middle class peers. After a messy break up from her long-term white boyfriend, Queenie seeks comfort in all the wrong places…including several hazardous men who do a good job of occupying brain space and a bad job of affirming self-worth. As Queenie careens from one questionable decision to another, she finds herself wondering, “What are you doing? Why are you doing it? Who do you want to be?”—all of the questions today’s woman must face in a world trying to answer them for her. With “fresh and honest” (Jojo Moyes) prose, Queenie is a remarkably relatable exploration of what it means to be a modern woman searching for meaning in today’s world

7.

Le Consentement, Vanessa Springora (Déjà lu)

Déjà lu

Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin « impérieux » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.
« Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre », écrit-elle en préambule de ce récit libérateur.

8.

The Hate U Give, Angie Thomas

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police.
Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

9.

Sorcière, Mona Chollet

En cours de lecture

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d’aujourd’hui de figure d’une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure de la sorcière. Elle est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Ce livre explore trois archétypes de la chasse aux sorcières et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant – l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur. Mais il y est aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

10.

Pina, Titaua Peu

Cadette de neuf enfants, Pina, du haut de ses huit ans, dépeint le quotidien d’une famille de Tenaho, lotissement proche de Pape’ete. Peu à peu, à l’image de leur vallée et de leur pays, leurs destins entrecroisés se fissurent, finissant par s’effondrer et ils assistent, impuissants, à leur propre déchéance. Aux antipodes du politiquement correct, ce roman crie la rage trempée dans la sueur, le sang, le sperme … et les larmes. Pas de réveil des consciences. Pas de jugement. La vie. Avec ce qu’elle a de laid. Avec ce qu’elle sait, aussi, de la beauté et d’une rédemption possible … Livre « coup de poing » qui dit les misères contemporaines à Tahiti, dans lequel Pina brosse le portrait d’une Polynésie déchirée où deux mondes parallèles se côtoient sans se voir. Tahiti, l’île des différences qui séparent.

11.

The Cruel Prince, Holly Black

Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ. Enlevée au monde des mortels lorsqu’elle n’était qu’une enfant et élevée avec ses sœurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l’épée. Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n’est qu’une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles. 
Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. Le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire. Jusqu’à la tuer ? Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie. 

12.

La Tresse, Laetitia Colombani

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Et voilà c’est la fin de cette liste. Vous l’aurez peut être compris, mais certains de ses livres prennent la poussière dans ma bibliothèque depuis bien trop longtemps ! J’espère sincèrement venir au bout de ces lectures et surtout pouvoir vous en parler. N’hésitez pas à me faire savoir vos listes, que ce soit directement ici en commentaire ou encore sur les réseaux sociaux !

Bon confinement tout le monde.


3 réflexions sur “Blabla Ep 3 : Challenge « Books to clean »

  1. Je vois Pina et Sorcières dans ta PAL… Mais je pensais que c’était derrière toi tout ça ! 😀 Trêve de plaisanterie, c’est une chouette PAL et je suis trop contente que tu te lances dans ce challenge avec moi ! ❤

    J'aime

  2. « The Hate U Give » est vraiment excellent! J’espère que tu vas aimer. Je viens tout juste de tomber sur le deuxième roman d’Angie Thomas à la bibliothèque, « Parée pour percer », que j’ai hâte de dévorer.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s