Lecture : L’arrache-mots de Judith Bouilloc #PLIB2020

Salut salut !

Il serait peut-être temps de commencer l’année par ici, non ? Après tout nous sommes en février et l’absence d’articles commence à me préoccuper. Je vais être honnête avec vous, je ne savais pas trop par quoi commencer. J’ai plusieurs articles à écrire et il m’a fallu mettre de l’ordre dans mes pensées. Enfin, nous y voilà avec L’arrache-mots de Judith Bouilloc que j’ai lu pour le PLIB 2020.

Iliade a un pouvoir merveilleux : elle donne vie aux livre qu’elle lit. Ce don a fait d’elle la meilleure conteuse d’Esmérie. A telle point qu’elle se retrouve fiancée à un inconnu. Enfin, un inconnu issu de la famille royale, rien que ça! Illiade se retrouve à la capitale où elle découvrira que son futur mari est un bougon pas très enthousiaste à sa présence. Mais surtout, elle se retrouvera au milieu d’un complot dont les conséquences pourraient être dévastatrices.

Avant de lire le roman j’avais eu plusieurs retours sur celui-ci. Et beaucoup disaient que L’arrache-mots ressemblait énormément à la saga La Passe miroir. Comme c’est une saga que je lis également j’avais un peu peur de lire L’arrache-mot. Je ne voulais pas me retrouver avec une copie d’une autre lecture, comme le laissait entendre les échos que j’avais eu. Surtout que, histoire de me compliquer la vie j’ai commencé L’arrache-mots deux jours après avoir terminé le dernier tome de La Passe miroir. Pas très malin, n’est-ce pas ?

Sauf que finalement … Tout c’est très bien passé ! Alors oui, j’ai trouvé une ressemblance entre les deux, mais c’était loin d’être si dérangeant. Ce sont de petits détails qui font qu’on peut plus voir les deux œuvres comme des cousines que comme des sœurs jumelles.

Iliade est un personnage auquel je me suis facilement attachée. C’est une passionnée de livre et une jeune femme quelque peu romantique. Sans pour autant rêver d’un immense amour épique, elle est heureuse de pouvoir se marier. Ses références au début de l’histoire sont Mr Darcy, d’Orgueil et Préjugés, ou la Bête, de la Belle et la Bête. Des héros que l’on trouve au début repoussant et négatifs mais qui finissent par conquérir le cœur de l’héroïne et des lecteurs. Des références qui nous en disent long sur ce que sera la suite de l’histoire…

J’ai beaucoup aimé ressentir l’amour véritable pour les livres au travers du personnage. Iliade est drôle et ne se laisse pas faire. Elle est aussi un peu naïve, mais sans que ça ne la rende cruche. Il est facile de s’identifier à la jeune femme.

Les autres personnages ne sont pas à négliger. Avec un bonus pour sa Mamie Cassandra, une force de la nature au caractère bien trempé. J’ai aussi beaucoup aimé sa soeur, une femme indépendante qui rêve d’un monde différent. Et les antagonistes sont bien amené, on ne peut que détester l’ex fiancé d’Iliade et son odieuse façon de se comporter. même s’il n’est, au final, qu’un personnage secondaire.

J’aurais aimé découvrir un peu plus Babel, avoir plus de détails et de moment dans la ville. On y trouve les habituels jeux de cour, les habituels commérages et j’ai senti qu’il y avait vraiment de quoi entrer plus en profondeur sur certains sujets. Mais comme il s’agit d’un one-shot c’est normal qu’il n’y ai pas profusion de détails.

Dans tous les cas, L’arrache-mots a été une lecture particulièrement agréable. Pleine de bonne humeur et de rire. J’ai réellement passé un bon moment en compagnie d’Iliade et je ne peux que vous conseiller de le lire.

#ISBN9782016270080


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s