Lecture BD : Les Quatre soeurs March

Salut tout le monde !

Comment allez vous? Moi, je suis toujours aussi enthousiaste pour ce blog. Tellement que j’ai eu du mal à choisir ce que serait mon deuxième article. J’ai eu beaucoup de lectures ces derniers temps et j’aimerais parler de tout!

Avant de commencer, puisque c’est la première fois que je vais l’utiliser laissez moi vous présenter le système de notation que mon amie Marie a fait pour moi.

C’est trop beau, non ?

Aujourd’hui on va parler Des Quatre Soeurs March, une bande dessinée de Rey Terciero et Bre Indigo. L’histoire est celle de Meg, Jo, Beth et Amy, des soeurs (ouais sans rire) qui vivent à New-York avec leur mère tandis que leur père militaire est en mission au Moyen-Orient. On y voit aussi bien leurs soucis à la maison, où les fins de mois peuvent être difficiles, les soucis d’adolescentes, la différence ou la vie dans leur quartier. C’est une BD sur le fait de grandir, de changer et de traverser les épreuves de la vie.

C’est mon amie Mélina qui m’a offert cette BD. Je dois avouer que quelques semaines avant qu’elle ne me l’offre j’hésitais déjà à l’acheter. Mais je n’ai pas cédé, parce que ça me dérangeais – et c’est toujours un peu le cas – que le personnage de Jo soit resté blanche quand toutes les autres sont devenues des jeunes filles noires. La représentation compte BEAUCOUP et j’ai eu l’impression qu’avec cette réécriture les autrices avaient eu envie de faire bouger les choses mais sans pour autant aller tout au bout. Comme si c’était un acte à moitié accompli. J’ajoute que c’était dans le contexte proche de l’annonce d’Halle Bailey pour le rôle d’Ariel et que la vague de racisme ambiant me frappait fortement. J’étais donc hyper sensible sur le sujet de la représentation et j’en avais un peu marre de devoir toujours expliquer aux gens que les personnes noires méritent d’avoir de belles histoires. Enfin, là n’est pas le sujet, mais sur le coup je n’ai pas acheté la BD. Il y a aussi le fait que Jo est le personnage le plus intéressant pour moi, et je trouvais vraiment dommage qu’elle soit la seule à être féministe, engagée, différente, et blanche. J’ai eu l’impression, au début, que ça disait qu’une jeune fille noire ne pouvait pas avoir ce genre de soucis.

Ce long paragraphe me permet de parler du fait que l’état du lecteur est un élément important dans sa lecture. Parce qu’au tout début j’étais totalement fermée à cette BD. Elle arrivait, pour moi, dans le pire des contextes. En tant que femme noire des tas de gens me demandent mon avis sur le racisme, alors que je n’ai rien demandé. Parfois, aussi, je dois justifier et expliquer mille ans en quoi une situation est clairement raciste. Et c’est épuisant. Bref, ce n’était pas le moment. Mais, quand j’ai reçu la BD comme cadeau j’ai décidé de ne pas me fermer à la lecture. Mélina ne m’a jamais donné de mauvais conseils, et la polémique s’était un peu calmé. Je ressentais moins cette ambiance anxiogène qui m’avait totalement gênée quand j’ai d’abord envisagé d’acheter cette BD.

Quoiqu’il en soit, j’ai commencé la BD dans d’assez bonnes conditions : en prenant un bain aromatisé d’une bombe lush. Bain que je n’ai quitté qu’une fois la BD terminé. J’ai beaucoup aimé! Et oui, une fois dans le bon état mentalement j’étais prête à accueillir le récit et heureusement que j’ai attendu. Parce que cette BD réunit pas mal d’éléments qui me plaisent beaucoup.

Pour commencer j’ignore si vous êtes familier.es de l’oeuvre originale : Les quatre filles du docteur March, de Louisa May Alcott. Moi, et bien je n’en suis pas fière, mais je n’ai vu que le film de 1994. Et j’ai terriblement hâte de voir celui qui sortira en 2019. Principalement parce que Timothée Chalamet est un être humain particulièrement adorable, mais là n’est pas le sujet. Et aussi pour Saoirse Ronan, Emma Watson ou Meryl Streep … Toujours pas le sujet!

Bref, j’essaye de dire que je ne connais pas l’oeuvre originale en tant que roman, mais je sais de quoi ça parle. Cette réécriture propose plusieurs nouveauté, outre la couleur de peau des personnages, il y a le fait que l’histoire se passe de nos jours. Ce qui est intriguant : où leur père est-il à la guerre ? Les problèmes sont ils les mêmes ? Est ce que l’histoire fonctionne en changeant l’époque ? Alors, leur père est en mission au Moyen-Orient, et pour le reste c’est un grand OUI.

J’adore les histoire intemporelles, dans la globalité les problèmes qu’avaient les jeunes March à l’époque de leur création n’ont pas changé. Et ici la BD rajoute l’aspect racial à l’histoire. Et plutôt bien en réalité.

On suit les quatre sœurs sur une période d’un an (d’un Noël à l’autre) et on voit passer les saisons au fil de leurs histoires. Chaque chapitre donne l’impression de petite scènes, comme si on jetait de temps en temps un coup d’œil dans le salon de la famille pour voir ce qu’il s’y passe. Mais avec une chronologie fixe, on ne saute pas d’un épisode à un autre. De plus, les chapitres sont ponctués par les mails que les sœurs envoient à leur père, ou aux confidences qu’elles font à leurs journaux intimes. J’ai beaucoup aimé ces deux points, parce qu’ils permettent de mieux connaitre les personnages, on entre vraiment à l’intérieur de leurs esprits et on suit les sentiments qui ne sont pas exprimé dans les moments d’actions.

Mais, même si j’ai vraiment aimé lire cette BD, je ne peux pas dire que je suis à 100% satisfaite. Je trouve que tout a été trop vite, une année c’est long mais ça peut aussi être très court. Et là, ce n’était pas assez. J’ai l’impression d’avoir survolé l’histoire sans y être entrée en profondeur, sans avoir eu le temps de vraiment m’attacher aux personnages. Oui, il y en a que j’ai trouvé particulièrement adorable comme Beth la musicienne et j’ai aussi des personnages dont je me suis sentie moins proches, comme Meg par moments. Mais sans vraiment que l’une d’entre elle ne tire son épingle du jeu, c’était assez neutre je dois dire.

Et puis il y a eu des intrigues que j’ai espéré voir apparaître mais qui ne sont pas arrivé. Il y a eu des révélations que j’ai sentie venir de loin. Et des conflits, qui ma foi, ont été résolu particulièrement vite. Je ne sais pas si un deuxième tome est prévu, vu la fin de celui ci je pense que non et c’est dommage. Peut être qu’il aurait fallu fractionner l’histoire pour pouvoir en dire plus et aller plus en profondeur dans le récit, j’aurais adoré ça.

J’ai aimé cette lecture même si elle ne m’a pas convaincue en totalité. Je pense surtout, qu’elle m’a permit – sur un plan personnel – de prendre conscience de ce que je voulais lire ou pas et quand. J’ai d’abord eu un rejet total pour ce livre, parce que ce n’était pas le bon moment, pourtant en le lisant le mal-être que j’avais ressenti au début s’est rapidement effacé. Donc, pour conclure je dirais juste : prenez votre temps, les bonnes histoires vous trouveront toujours !

Ma note :


2 réflexions sur “Lecture BD : Les Quatre soeurs March

  1. Et finalement, est-ce que le fait que Jo soit blanche t’as toujours dérangé après avoir terminé ta lecture?
    Pour ma part, j’ai adoré cette bande dessinée! C’est une belle adaptation moderne, intelligente et sensible du roman. Je suis d’accord avec toi sur le fait que certains passages allaient un peu vite et que certains conflits se résolvaient trop rapidement (notamment la chicane entre Jo et Beth: j’ai eu l’impression que le froid n’a pas vraiment eu le temps d’avoir un réel impact sur aucune des deux, puis que l’accident évité de justesse est venu régler un problème qui n’en était pas vraiment un). Et puis j’ai adoré le travail de l’illustratice!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire!
      Maintenant, avec le temps qui est passé je ne trouve plus que ce soit aussi dérangeant qu’à l’époque. J’aurais quand même bien aimé si toutes les soeurs avaient été noires, mais tant pis. Je pense que c’est vraiment le contexte de l’époque qui a beaucoup joué sur mon ressenti au moment de la lecture.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s